La playlist d’Analog Chronicles (Decabaret Records)

Il existe une minorité de personnes en France vouant un culte extravagant à la scène électronique de Détroit, celle qui a vu naître la techno au milieu des années 80 et qui marquera à tout jamais les esprits avec cette fameuse “seconde vague” menée par des types comme Carl Craig ou le label Underground Resistance. Et à ce niveau là, les dijonnais Analog Chronicles sont au taquet.

Sont-ils fous ? Ont-ils oublié de foutre leur calendrier une bonne fois pour toute sur 2011 ? Pas si sûr… La preuve avec cette playlist subtile et éclectique : “Ce n’est pas parce que nous sommes des ardents défenseurs de la musique de Detroit que nous n’écoutons rien d’autre. Cette playlist va dans ce sens, même si nous n’avons pas pu nous empêcher de mettre quelques références electro”. Décollage immédiat.

__

Fémi Kuti : Politics In Africa
“Dans ce dernier album (Africa for africa), la musique de Fémi est encore plus mature, plus grave même si les rythmiques sont toujours aussi joyeuses. Il continue à mener le combat de son père, et rien que cela mérite le respect. En plus, l’Afrique est la racine de beaucoup de musiques actuelles.”

Glenn Underground : Afro Gente
“Chaque EP est toujours une nouvelle découverte. On a galéré pour choper le vinyle, mais que c’est bon comme musique !”

David Porter : The Masquerade Is Over
“Pour nous, la soul est toujours actuelle entre le côté contemporain et le fait que beaucoup d’artistes d’aujourd’hui samplent ces tracks.”

The Streets : Turn The Page
“Track énorme, comme l’album. Dommage qu’il soit parti dans des délires pas forcément accessibles maintenant.”

Maddslinky : Lionheart
“L’un de nous le suit et l’a sur son mp3 depuis que l’album Make A Change est sorti fin 2010. Bon groove et bon flow.”

Mondkopf : The Song Of Shadows
“Des sonorités très organiques et très travaillées. L’album Rising Doom fut même pré-commandé.”

Robert Hood : Detroit : One Circle
“Un des pères de la techno de Detroit, pas forcément le plus connu ou le plus accessible dans sa musique (en tout cas sur les EP), mais en mix ou en live sa musique vous emmène loin, même très loin. Et en plus, c’est le père de la minimale (de la vraie).”

Maurizio : M5 (A – untitled)
“Techno deep et mentale, vieux classique.”

The Martian : Stardancer
“Top 3 dans un des nos bacs, toujours actuel, fait toujours autant danser le public.”

 

 

 

__

Analog Chronicles – First Heading EP (2011, Decabaret Records) – playlisté par Laurent Garnier et Santiago Salazar (Underground Résistance).
Analog Chronicles sur soundcloud et sur facebook.
Ils joueront le soir de la fête de la musique au musée archéologique, rue du docteur Maret.


Leave a Reply