DIÈSE, JOUR 2 : VÉLO, VODKA ET BLIND-TEST

Des vélos, un happening, de la musique pour ta copine et un blind-test du feu de dieu. C’est le festival Dièse, jour 2.

Pour visionner le compte-rendu vidéo de Guls, ça se passe ici.

 

Salut le hipster. C’est ta journée.

 

 

18h45. Une échappée du Théâtre Universitaire conduite par Guillaume Malvoisin s’attaque au Galibier de la rue de la Chouette : le magasin Espace intérieur. C’est un happening théâtral tiré de la pièce “Liberté à Brême” de Fassbinder, c’est de la radio, c’est tous les soirs de la semaine avant le gros concert.

 

 

18h46. Lampes : Bilia (1931) de Gio Ponti et Anisha (2011) de Lievore Asociados. Pour le prix, on te laisse voir avec la boutique.

 

 

19h05. NZCA/Lines. Si tu es un lecteur attentif, tu te souviens forcément que Joseph Mount de Metronomy nous avait parlé d’eux en octobre dernier.

 

 

19h20. Tentative d’approche animale.

 

 

19h25. Beaucoup de monde. La musique est de qualité. Manque plus qu’une bonne manif’.

 

 

21h35. Meilleur moment de la journée. Un blind-test au thérémine sur fond de shots de vodka et tubes pop. Bravo aux frères Karamazov et à l’animateur populaire pour la tranche de rigolade. Le seul jour de l’année où tu as le droit d’éclater des verres sur les pavés de la cour de Flore sans que ça gêne personne.

 

 

21h50. L’objet du délit.

 

 

22h15. Coucou maman, je suis en photo dans le Bien Public!

 

 

22h30. On finit avec le cabaret vidéo et les projets des étudiants de l’ENSA Dijon. Honnêtement, on est surtout là pour essayer de se faire payer des coups et squatter les transats. 

 

 

 

 

One Comment

  1. La glaire

    Faut être honnête, c’était chiant à mourir cette soirée.

Leave a Reply