LES MEILLEURS NOMS DE GROUPES DE MUSIQUE EN BOURGOGNE

Premier outil de com’ d’un groupe de zikos ou d’un chanteur, le nom de scène est voué à être lu, écrit, fantasmé, hurlé ou encore épelé. Alors qu’il a été -le plus souvent- mûrement réfléchi et voté à main levée par les membres du band, le blaze est parfois un prétexte jubilatoire chez les artistes pour se laisser aller vers les sommets de la déconne et du rire. Petit coup d’œil sur ce que le vivier bourguignon a pu enfanter ces dernières années.

 

Charogne Stone

Un bon jeu de mot, ça fait toujours son effet. Sorte de touchdown bien connu dans le sport américain, il permet ici de montrer qu’on sait manier le verbe tout en étant poilant dans le même temps. Charogne Stone sera au Théâtre des Feuillants le 8 avril.
Plus d’infos
.

 

Les Fly(s)

“Hors de question de se prendre au sérieux”. On annonce la couleur direct chez ce groupe mythique de l’Yonne des nineties, qui affiche dans son répertoire des chansons plein de poésie intitulées “Le Footballeur”, “Catch” ou “Yahourt à la fraise”. Du point de vue du nom, les Fly(s) ont misé sur un effet de style précurseur au niveau typographique, avec ces parenthèses qui enferment la dernière lettre du mot.
Plus d’infos.

 

The True Dukes of Burgundy

Groupe de stoner metal qui joue sur une prononciation “à la française” d’un nom anglais pour créer la cocasserie. On valide à 200% cet humour.

 

Ça m’rappel

Guy, Flavio, Jean-Pierre et Julien se sont accordés pour trouver un sobriquet qu’on pourrait qualifier de décontract’, sympatoche voire “coolos”.
Plus d’infos.

 

Exulan

Influencés par Iron Maiden, Metallica et Dream Theater, les bourguignons d’Exulan cherchent indéniablement à faire peur à tout ce qui bouge, que ce soit dans les textes (“Le train de la mort”) ou tout simplement grâce à ce nom de scène qui rappelle les plus belles heures de l’industrie pharmaceutique.
Plus d’infos
.

 

Victime Ineptie

Gratifiés d’une première page dans le Journal de Saône-et-Loire en 2007, les gars de Victime Ineptie propose un death métal qui sent la fin du monde, comme en témoignent les titres “Annihilation de l’espèce”, “Trouble mental” ou “Fuck the farc”. En plus, il parait que c’est la crise en Europe et que le chômage remonte. Putain de planète.
Plus d’infos.

 

Les Eskargots de Bourgogne

Ce band, influencé par La Ruda ou Percubaba et basé à Louhans, “s’affirme dans un style plutôt festif” comme l’indique une biographie sur Myspace. Gaëtan, Manu, Marc, Pierre, Simon et Etienne ont choisi, semble-t-il, un blaze en hommage à ce produit traditionnel de la cuisine bourguignonne, tout en remplaçant la lettre “c” par un “k” afin de sensibiliser son public sur ce frisson que représente la culture ska.
Plus d’infos
.

 

Pascal Chanteur

Photo : Musiciens – Basile R.

6 Comments

  1. Mista Pop

    On a eu plus forts encore dans les années 90: Prehistoric Tractopelle!!
    Un grand moment de liguistique

  2. Mr Price

    Et ont été oubliés les flippants Agressiv Agricultorz…

  3. Saint Amour

    Les Joueurs De Biques c’était mignon aussi…

  4. fred ji

    Et les Romanée Counteez ??? Claude Vougeot, Fernand Vergelesses et les autres ??? Non ??? Vraiment pas ?

  5. POB

    Bien sur, Fred. Ils seront dans un prochain classement c’est certain.

  6. guy de ça m'rappel

    salut, je tombe par hasard sur cette page où le nom de notre groupe est cité. je tenais donc à vous remercier au nom de “ça m’rappel”….

Leave a Reply