DIX QUESTIONS AU BOSS DES SOIRÉES MAKE IT POP

Franck Thery organise des soirées électro à Dijon, dans lesquelles se ramènent en moyenne 500 personnes à chaque fois. Pourquoi ? Comment ? On a tenté de découvrir le bonhomme en une dizaine de questions. Entretien rapido.

Tu fais quoi dans la vie, et tu viens d’où en fait ?
Je suis étudiant à BEM Bordeaux (l’école de commerce de Bordeaux), en Master 1. J’ai débarqué cette année à Bordeaux, sinon j’ai toujours vécu à Dijon où je suis né.

C’était quand la première Make it Pop ? Comment ça s’est passé ?
C’était le 28 octobre 2010. On a fait 580 entrées payantes, plus tous nos invités. On a éclaté le record de fréquentation de La Noché, et on a eu de très bons retours. En gros j’ai lancé les MIPs avec DECIDE. Depuis 2009, j’organisais des soirées avec Cédric MPASSI : les XVI Party. DECIDE y a mixé à plusieurs reprises. Cédric a ensuite quitté Dijon pour Paris. DECIDE et moi trouvions dommage d’en rester la dans l’organisation de soirée. HoldIt Events et ses MIP ont donc succédé à XVI en quelque sorte. Depuis, DECIDE s’est recentré sur sa musique, et je m’occupe “seul” (car environ quinze personnes bossent sur chaque soirée) d’HoldIt et des MIPs. Mais ça ne l’empêche pas de revenir sur les lieux du crime : il a mixé le 3 mai à La Noché, et mixera le 15 juin au Kilkenny.

C’est quoi l’esprit de ces soirées ?
Le concept est basé sur la musique, l’électro, l’envie de proposer aux gens des soirées différentes de ce qu’on trouve à Dijon en général si tu vas à une soirée électro dans telle ou telle boite. Il n’y avait qu’un seul type de MIP à la base. Maintenant, il y a des MIPs pour “les plus jeunes” (lycées), d’autres avec un thème particulier (par exemple, les Winter parties). Il y a aussi des MIPs “Oldies party”, où on retrouve l’esprit de départ, très axé électro. On essaie de varier afin de satisfaire tout le monde.

Sinon, quel va être le futur des Make It Pop ?
Après avoir fait tourner un questionnaire, auquel ont répondu 500 personnes, on en a appris pas mal sur les attentes des MIPeurs : ils veulent de nouveaux lieux, beaucoup voudraient avoir droit à des soirées le vendredi, et enfin, les plus jeunes trouvent le public trop vieux, les plus vieux trouvent le public trop jeune. On s’est donc adaptés : dans un futur proche, on a une soirée le 15 juin, et une le 22. Les deux soirées tombent un vendredi, et auront lieu au Kilkenny. Et quant à cette question d’âge, celle du 15 est destinée aux “20 ans et plus”, alors que celle du 22 cible plutôt les lycéens (puisqu’à l’issue de la semaine du baccalauréat).
La première sera très axée électro, rappellera beaucoup les premières MIP, et même les XVI Party pour ceux qui étaient déjà là à l’époque. On l’a d’ailleurs baptisée “Oldies party”. C’est pour montrer aux plus fidèles qu’on ne les oublie pas, et que le délire de base d’HoldIt n’est pas mort.
La seconde, elle, sera vraiment tout public, plutôt axé “festif”, on attend beaucoup de peuple, essentiellement jeune on imagine.

Quelques questions sur toi maintenant. Ton coup de coeur musical ces temps-ci ?
Depuis quelques jours je ré-écoute “Digital Sunset”, de DECIDE ! L’EP va fêter ses deux ans, mais il ne me lasse pas. J’abuse aussi de Good One de Dark Angel, un bon petit son reggae découvert il y a quelques semaines.

Ton quartier préféré à Dijon ?
Le vieux Talant, pour son plateau. Tu as une large vue sur le lac, la motte Giron, Fontaine d’Ouche, Chenôve, le centre, la Toison d’Or, etc… J’y passe souvent après les MIP, fumer une clope et boire une canette, au calme.

Ton équipe de foot fétiche ?
J’aime bien Barça. J’y vivais d’avril à aout 2011, j’ai eu l’occasion d’aller voir un Clasico, pour la finale de la Copa del Rey : de la folie. Depuis je regarde un match par ci, par la. Cette année, avec l’aller-retour du Dijon FCO en Ligue 1, j’ai aussi suivi l’actualité du club. Dommage qu’on ait fini la saison de manière si lamentable, même si cette saison a tout de même fait plaisir.

Ton plat du moment ?
Je suis un peu fou au niveau alimentaire… en ce moment je mange constamment des nouilles japonaises, j’ai eu un gros délire sushi ces derniers temps aussi mais je crois que je suis en phase de guérison. Beaucoup de salmorejo, d’humus aussi. En termes de plat cuisiné, la tourte Bourguignonne. J’en suis complètement dingue.

Ton site internet favori ? A part Sparse, bien sûr.
(rires) J’allais dire Sparse.fr… du coup je donne ma langue au chat. Internet me sert pour aller sur Facebook (où comme tout le monde je passe un temps déraisonnable), pour lire mes mails, et pour consulter l’intranet de mon école. On va dire que mon site internet préféré est www.bem.edu alors !

__

Propos recueillis par Pierre-Olivier Bobo

Photo : Franck (à gauche) et son pote, s’enfilant des gros burgers

Leave a Reply