Mardi dernier, la Vapeur a consacré les duos féminins. Komorebi, en première partie, a plongé la salle dans un univers poétique et onirique mélangeant musique et vidéo. Quant aux très attendues Ibeyi, elles ont littéralement subjugué le public, venu en nombre, à l’occasion de leur second passage dans la capitale bourguignonne. Les sublimes frangines ont donné un sacré coup de chaud aux Dijonnais, les conviant à danser, à chanter, à expulser les frustrations pour les remplir de leur dynamisme explosif et de leur joie communicative.

 

  • Amandine Maya

Photos : Amandine Maya