« Culture pour tous, même à la cambrousse ! » Tel est le slogan de ce festival mêlant arts du cirque, musique et spectacle vivant. Une programmation de qualité, un festival populaire, familial et atypique : testé et approuvé ! À découvrir du 10 au 13 avril à Frasne-le-Château (70).

Étymologiquement, à la base des Angivrades, il y a Angirey : petit village haute-saônois de 130 âmes où le festival a été créé il y a 10 ans. Mais à la base surtout, il y a une bande de potes, artistes dans l’âme, dont certains issus du Cirque Plume, rêvant d’implanter un festival dans leur coin de campagne. Une affaire de passionnés en sommes et un pari gagné !

Cette année, le festival part pour la première fois de son existence en vadrouille, dans la commune de Frasnes-le-Château ! Pour les organisateurs, « c’est l’occasion de rencontrer d’autres associations, d’autres bénévoles et surtout d’ouvrir le cercle de ce beau projet à notre campagne toute entière ». Pour Claire Passard, une des organisatrices de ce festoche (et si son nom te dit quelque-chose, c’est peut-être pour ça), « ce festival c’est une bulle de culture joyeuse sous chapiteau, une fourmilière gonflée à bloc pour réveiller nos douces campagnes, une fenêtre ouverte sur la générosité, l’entraide et le courage ! »

Et la prog’ ca dit quoi ?

Et bien les organisateurs ont su dénicher quelques pépites pour leur festival ! Le jeudi, pour l’ouverture, venez découvrir « Wanted », un joyeux mélange de Western (moderne) et de mime bruité. Un spectacle plébiscité à Chalon dans la rue qui donnera la couleur. Le vendredi quant à lui est dédié à la musique, avec cette année – nouveauté – un spectacle en introduction de soirée, et pas des moindres : « Plouf et Replouf » duo de natation synclownisée qui fait un carton. La soirée s’enchaînera au son des talentueux Jurassiens de Catfish et du reggae roots des bisontins Mystical Faya.

Comme chaque édition, Les Angivrades se concluent par une soirée cabaret le samedi (mais pas de Patrick Sébastien dans les parages, on te rassure). Claire Passard nous dresse le tableau : « imaginez-vous à table, sous un chapiteau coloré chauffé ambiancé, aux côtés de vos amis, avec entre chaque plat un numéro de cirque innovant !  Et pour vos jambes, cerise sur le chapiteau, une guinguette inépuisable saura vous faire danser jusqu’au petit matin. Un seul et unique conseil : réservez vite car c’est toujours complet ! » La chaude ambiance des soirées à la campagne comme on les aime quoi !

 « Un festival profondément attaché à ses racines mais résolument moderne » – Sparse.

Plus d’infos par ici.

  • Delphine F.