Ambiance campement de Calais à Dijon. Une cinquantaine de migrants dans le campement en situation très précaire. Une sorte de bout du monde, à l’abri des regards. Une montagne de sacs poubelles contenant leurs affaires personnelles, déposées là, comme ça, par ceux qui les ont expulsés des anciens locaux de la CPAM de Chenôve. Un unique point d’eau et électricité. Éloigné de la ville, tout proche de la rocade, sans toilettes, sans douche, sans cuisine digne de ce nom…